Satan peut faire avec vous ce qu’il a fait avec moi, et pire encore. Ce fut une courte période de bonheur pour moi. Et tous les membres de la secte ont, la plupart du temps, le droit d’y participer s’ils le désirent. Leur présence imposait le respect. D’autres coffres-forts contiennent de l’or, de l’argent et des devises de tous les pays du monde. Il me semblait éprouver un grand amour pour moi.

Nom: gratuitement il est venu liberer les captifs
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 29.17 MBytes

Par la suite, je me félicitait d’avoir absorbé des drogues , parce que lorsque nous nous sommes retrouvés seuls, la belle apparence de Satan s’évanouit, et les rapports sexuels qu’il eut avec moi furent brutaux. Elles ne portait aucun ornement. Satan avaient donné l’ordre de les tuer. Satan lui-même semblait exulter. J’étais prisonnière de la foule. Et non seulement elle était revenue, mais elle était complètement guérie! Il y a toujours un moment silencieux d’horreur et de crainte avant chaque sacrifice, où chaque membre de l’asemblée retient son souffle, attendant de savoir qui va être sacrifié.

Histoire et Parcours d’Elaine, une Sataniste de haut niveau et sa conversion. Racontée alternativement par Elaine et Rebecca Brown. Même si les choses que vous allez lire vous paraissent incroyablement choquantes, elles sont vraies et il nous a paru important de les retranscrire ici, pour captifd ceux qui cherchent la délivrance après avoir goûté aux puissances des ténèbres. Couverture du livre de R.

Mais il existe des Milliers de Personnes qui connaissent la Réalité du Monde Spirituel et qui croient à cette Réalité! Et il a perdu connaissance au moment où ils ont commencé à le vvenu sur une Croix! Et je vous garantie que dans quelques annéescela sera aussi commun lrs les télévisions de votre pays que chez nous en Amérique! Mais Pasteur est ce que vous savez que les Sorciersçà existe? Je lui ai dit: Le but de ce témoignage est de vous présenter les divers moyens utilisés par Satan et ses Démons pour agir dans le monde aujourd’hui, de vous montrer comment vous pouvez efficacement le combattre, et comment être libérer de son esclavage.

Ip n’oubliez surtout pas: Les images que vous trouvez ici sont pour illustrer. Car beaucoup de Satanistes qui ont pénétré les profondeurs de l’occultisme ont expérimenté certaines des évènements cité plus bas de differentes façon et à différents niveaux.

Elaine et Rebecca Brown vous la livreront au cours du récit. C’est Elaine qui parle: L’union de mon père et de ma gratuihement était très fragile. Mon père était un ivrogne qui prétendait être un don de Dieu pour les femmes.

gratuitement il est venu liberer les captifs

Il maltraitait très durement ma mère. A ma naissance, il vient au pied de son lit, pour lui répéter sans cesse qu’il aurait préféré que je meure, jusqu’à ce qu’elle finisse par lui jeter un vase de nuit à la tête. Ma naissance fut semblable à n’importe qu’elle autre, comme celle de centaines d’enfants, ce jour là, sauf que j’avais une malformation.

Je n’avais pas de nez, pas de lèvre supérieure, et pas de palais à l’intérieur de ma bouche. C’était un cas particulier de bec-de-lièvre, avec absence de palais. Ma mère voulut me voir aussitôt après ma naissance, et, pour elle, j’étais un beau bébé, même avec mesmalformations. La première question qu’elle posa fut: Elle était dans une pauvreté totale. Elle n’avait aucune ressource et aucun moyen d’en avoir. A cette époque, il n’y avait pas les programmes sociaux oes comme aujourd’hui.

Mais ma mère n’était pas de nature à baisser les bras, parce qu’elle était pauvre. Il se trouvait qu’il y avait dans ce même hôpital une infirmière nommée Hélène.

  TÉLÉCHARGER USB DISK SECURITY 6.1.0.432 GRATUIT GRATUITEMENT

gratuitement il est venu liberer les captifs

Elle avait participé à ma naissance et connaissait la situation de ma mère, ainsi que la haine que lui portait mon père. Mais Hélène n’était pas une infirmière comme les autres. C’était aussi une puissante sorcière, membre d’une secte qui était devenu l’une des plus puissante de notre pays bien que peu connue.

Le contact qu’elle prit avec ma mère devait affecter tout le reste de ma vie, caphifs que de la libere de Rebecca que je rencontrerai bien plus tard. Le lendemain de ma naissance, Hélène alla trouver ma mère et lui fit une proposition.

IL EST VENU LIBERER LES CAPTIFS | LA SAINTETE FM/TV

Si ma mère donnait à Hélène l’autorisation de prélever une petite quantité de mon SANG, elle, et ses « AMIS », trouveraient le moyen de réunir l’argent et l’aide nécessaires pour obtenir les meilleurs soins chirurgicaux et médicaux possibles pour moi.

Ma mère ne pouvait pas comprendre pourquoi Hélène s’engageait à faire tout cela, en échange d’une demande aussi insignifiante en apparence. Jamais elle n’a semblait réellement comprendre la signification de ce que Hélène lui proposait. Mais comme il ne semblait y avoir aucune autre possibilité pour une aide dont elle avait désespérément besoinet comme Hélène ne cessait de lui répéter qu’elle ne me ferait aucun mal, ma mère finit par donner son accord à cette proposition.

Hélène semblait une charmante jeune femme qui semblait désireuse de nous aider, ma mère et moi. Ce qu’Hélène n’A PAS expliqué à ma mère, c’est que mon sang représentait pour elle un « marché » très important.

Grace appartenait aussi à la secte satanique. Elle était ce que l’on appelle une grande prêtresse. Hélène obtint également plus de puissance grâce à cette transaction. Le tratuitement fut prélevé par Hélène et donné à Grâce. Ensuite Grace but mon sang au cours d’une cérémonie, qui permit à Satan et à Grace de me posséder. Ma mère n’était pas chrétienne. Elle ne savait pas non plus que son acte allait faire de moi un être marqué, qui allait être surveillé attentivement par les satanistes, etqui entraînerait plus tard mon propre engagement dans la secte.

Si elle avait su tout cela, ma mère n’aurait jamais dit: Satan avait à présent une possession de choix. J’étais un nouveau né dans lequel des démons et des esprits pouvaient avoir leur demeure, piberer, en grandissant, je pouvais devenir très puissante, capable dans la vieen devenant de plus en plus consciente de moi-même, même dans mon graatuitement jeune age.

Je savais qu’il y avait en moi quelque chose de différent et de spécial, sans savoir exactement ce que c’était. Quatre jours après ma naissance, on dit à ma mère qu’elle pouvait m’amener dans un hôpital pour enfant dans un luberer médical proche. Je subis là un certain nombre d’opérations chirurgicales.

En réalité, il fallut seize années de chirurgie plastique pour me modeler le visage. Je dus aussi subir de longues heures de rééducation de mon langage, de soins auditifs et dentaires, etc Ce fut le commencement de nombreuses années de souffrances, de solitudes et de lees.

De souffrances, parce que la chirurgie plastique provoquait des sensations atroces de brûlures pendant la veu de convalescence, après chaque opération. De solitude, parce que je n’étais pas comme les autres enfants. De rejet, à cause liberdr leurs réactions devant mon aspect défiguré. J’avais très peu d’amis. J’appris à me battre, et à me battre très bien, pour être capable de m’en sortir. Il y avait tellement d’interruptions de ma scolarité à cause de mes opérations, qu’il mettait difficile de garder les quelques amis que je me faisais.

  TÉLÉCHARGER DISCOGRAPHIE DE DIRE STRAITS GRATUITEMENT

A l’école, les enfants semblaient prendre plaisir à me taquiner, à me provoquer, et à se moquer de moi, jusqu’à ce que je captifx puisse plus captivs supporter. Je changeais constamment d’école, pour ne pas rester plus de 2 ans de suite ds la même école. Mes parents pensaient que ce serait mieux pour moi de ne pas affronter le même groupe d’enfants 2 années suivant.

Mais je me retrouvais sans cesse en face des même enfants parce que les réactions étaient les mêmes dans toutes les écoles. Rien ne changeait, grqtuitement après année de souffrance. Peu après ma naissance, ma mère se remaria. Mes parents n’allaient pas à l’église. Ils ne m’empêchait pas d’y aller, mais eux-même n’y allaient pas. Chacun attendait que l’autre fasse le premier pas. Comme souvent, il est trop tard, à moins de prendre captufs l’initiative. Finalement, je me joignis à un groupe de jeune dans une église.

C’était un groupe très actif dans une église pentecôtiste. J’avais alors 16 ans, et je fus accepté dans le groupe de jeune, parce que je savais chanter, jouer de la guitare, et de la batterie. J’avais beaucoup de talents sur le plan musical, comme sur le plan artistique. Ce fut une courte période de bonheur pour moi.

IL EST VENU LIBERER LES CAPTIFS

En grandissant, je découvris que j’avais des pouvoirs inexplicables. Je ne savais que faire avec ces pouvoirs, ce qu’ils étaient exactement, ni d’où il provenaient. Certaines personnes me disaient que j’avais des « dons » spéciaux. J’ai une tante qui est profondément engagée dans la sorcellerie et le spiritisme.

Es avait en général tout notre grouper d’enfants autour d’elle, pour nous montrer des jeux occultes. J’avais aussi une force physique inhabituelle. Au cours de ma 1ere année d’école secondaire, je me rappelle avoir été approchée par une fille qui était iesbienne, et qui tentait certains gestes sur moi. Un certain jour, après un cours de gymnastiqueje fus prise d’une rage incontrôlable, et manquer de la ip dans les toilettes.

Elle était bien plus grande que moi, mais je l’aurais tuée si plusieurs adultes n’étaient pas intervenus. Je restais dans la même école durant tout le secondaire. Là aussi, les élèves se moquaient de moi. Ce qui peut vous arriver de pire à cet âge, c’est que vos propres camarades de classes vous maltraitent et se moquent de vous.

J’avais atteint le point où je ne pouvais plus le supporter. Quand j’étais en 1 ère, je marchais un jour dans le hall, lorsque le capitaine de l’équipe de rugby américain m’interpella, en disant: Je me rappelle avoir jeté mes livres et m’être précipité sur lui. J’ai ensuite le souvenir que 5 professeurs ont du me séparer de lui.

gratuitement il est venu liberer les captifs

Je l’avais presque battu à mort. Je lui avais fracturé le nez, la mâchoire, et quelques autres os de la face. J’avais une force qui n’était pas naturelle. Ce garçon pesait près de kilos et je n’en pesais pas 50 à l’époque. Je n’avais même pas eu un seul bleu ds cette bagarre, même pas sur les poings. Cette force me semblait inquiétante, mais pour l’instant je m’en réjouissait.